Mise en place et formation des membres des Comités de Pilotage Communal dans le cadre de l’élaboration de PDESC prenant en compte la protection sociale, le genre et la résilience communautaire face aux chocs, des Communes de Bafoulabé et Mahina

Toute action de développement initiée par les collectivités territoriales doit être inscrite dans le document de planification. Ce document est l’outil de référence pour une collectivité dans la mise en œuvre de ses activités. Il permet de décliner sur un horizon à moyen terme (5 ans), la vision des élus de la collectivité en la traduisant en plan d’action.
Les secteurs sociaux à savoir, l’éducation, la santé et l’accès à l’eau potable ont été les premières compétences transférées de l’Etat vers les collectivités. Cela dit, le constat est apparu que, la dimension de la protection sociale n’est pas prise en compte de façon systémique par les collectivités dans leur planification. Entre autre raison, une absence de données fiables liées à la situation des couches vulnérables dans les communes ne permet pas d’éclairer la prise de décision en faveur de la promotion de la protection sociale.
Si des progrès ont été réalisés sur le plan législatif avec la promulgation des textes en faveur d’une plus grande équité-genre, il est évident que de nombreux obstacles subsistent encore dans la prise en compte des besoins spécifiques de genre. Les collectivités sont de plus en plus encouragées à considérer la budgétisation sensible au genre afin d’avoir une meilleure visibilité dans la mise en œuvre d’actions de développement visant à promouvoir plus d’équité. Cependant, force est de constater que la situation du genre est faiblement analysée dans les collectivités rendant la budgétisation de cette problématique sporadique et isolée dans le temps et dans l’espace.
Les changements climatiques et l’augmentation de la fréquence des catastrophes naturelles liées à ces changements demandent à ce que les collectivités fassent une évaluation des risques sur leur territoire et programment des actions permettant aux populations de mieux résister à l’apparition des chocs.
Face à tous ces défis auxquels font face les populations de la région de Kayes, l’ADR Kayes, la Direction Régionale du Développement Social –Economie Solidaire (DRDS-ES) et la DRPSIAP avec l’appui technique et financier de l’UNICEF accompagnent 7 communes de la région dans l’élaboration de leur PDESC 2022-2026 prenant en compte ces différentes dimensions.
c’est ainsi l’équipe régionale d’appui a eu à animer des rencontres dans les deux communes du 13 au 24 janvier 2022.Les rencontres concernaient la formation des membres du comité de pilotage communal au processus d’élaboration des PDESC et aux outils des diagnostics à réaliser. Ont pris part aux rencontres dans les 2 communes:
– les Maires et les élus communaux,
– le service local du développement social,
– le service local du plan et de la statistique,
– le centre de santé de référence (CSref) et le CSCOM de Mahina,
– le centre d’animation pédagogique (CAP),
– le service local de l’hydraulique,
– le service local de l’assainissement,
– la CAFO,
– la jeunesse,
– le secrétaire général.
Pour la commune de Mahina, en plus des services ci-dessus cités, étaient présents:
– le représentant des migrants en vacances,
– le service de l’élevage,
– le représentant de l’ONG Stop Sahel,
– les radios de la place
– un grand nombre d’élus communaux.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
20 − 19 =