Atelier d’élaboration du projet de plan d’actions de l’intercommunalité Benkadi à Kita

L’intercommunalité BENKADI  a été mise sur les fonts  baptismaux le 15 février 2020 par quatre communes des cercles de Diéma (Diangounté CAMARA, Fatao, Lambidou, Madiga SACKO) et sept communes du cercle de Kita (Didenko, Djidian, Djougoun, Guemoucouraba, Kourounikoto, Séféto Nord et Souransan Tomoto). Cette intercommunalité ambitionne d’insuffler une nouvelle dynamique de progrès à ses membres, en se dotant d’un programme de développement à hauteur de mission. A cet effet, l’ADR –Kayes a été sollicitée pour accompagner la nouvelle intercommunalité à se doter des outils nécessaires pour atteindre ses objectifs.

Le présent atelier qui a duré deux (02) jours avait pour objet d’échanger avec les collectivités membres de l’intercommunalité sur les axes prioritaires de développement à confier à l’intercommunalité BENKADI.

Au terme des présentations et des échanges-débats, trois (03) problèmes majeurs et trois (03) potentialités ont été retenus par les responsables des CT membres.

Il s’agit pour les problèmes de :

  • l’enclavement du territoire de l’intercommunalité ;
  • la dégradation du couvert végétal et le climat ;
  • les effets/impacts négatifs liés à la transhumance.

Pour les potentialités de développement de :

  • l’aménagement des potentialités hydro-agricoles (plaines, mares, bas-fonds);
  • la valorisation des filières porteuses (baobab; gomme arabique, Karité, arachide, miel, mangue) ;
  • l’aménagement des espaces pastoraux.

Un certain nombre de recommandations ont été formulées, elles sont les suivantes :

  1. L’intercommunalité  se saisit du problème des limites des communes sur la Carte de la mission de la décentralisation (1998) pour faire du plaidoyer auprès des autorités politiques et administratives afin que les prochaines éditions apportent les correctifs ;
  2. L’identification par les communes des routes (bretelles) les reliant à la RR5 ;
  3. La nécessité pour l’InterCo d’instaurer des cadres de concertations avec les autres niveaux de collectivités (Cercles et Région) pour la résolution des problématiques sur leur territoire ;
  4. La nécessité pour l’InterCo d’instaurer des cadres de concertation avec certains services techniques déconcentrés pour mieux cerner les problématiques et faciliter la mise à disposition de ces derniers;
  5. La continuité de l’appui de l’ADR surtout en termes de veille par rapport aux opportunités de financement sur le plan national et international. Le compte rendu de l’atelier:

COMPTE-RENDU-DE-LA-RENCONTRE-INTERCOMMUNALITE-BENKADI http://www.adrkayes.com/wp-content/uploads/2020/06/COMPTE-RENDU-DE-LA-RENCONTRE-INTERCOMMUNALITE-BENKADI-30-au-31-MAI-1.docx

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 29 =