ATELIERS D’ELABORATION DES PLANS D’ACTIONS DE MOBILISATION DES RESSOURCES FINANCIERES PROPRES DES COMMUNES RURALES DE DIEMA, DIANGUIRDE ET DIOUMARA-KOUSSATA DANS LE CERCLE DIEMA

L’ADR-Kayes en collaboration avec le Programme d’Appui à la Décentralisation et à la Régionalisation (PADRE II) de la coopération allemande, a organisé les Ateliers d’élaboration des plans d’actions de mobilisation des ressources financières propres des communes rurales de Diéma, Dianguirdé et Dioumara-Koussata dans le cercle de Diéma. Les travaux des ateliers, sur financement du PADRE II, se sont déroulés dans chacune des trois (3) communes concernées aux dates suivantes :
– la Commune de Diéma: du 17 au 19 mars 2021 dans la salle de réunion du conseil de cercle de Diéma ;
– la Commune de Dianguirdé: du 24 au 26 mars 2021 dans les salles de classe du 2ème cycle fondamental de Dianguirdé ;
– la Commune de Dioumara-Koussata : du 31 mars au 02 avril 2021 dans la salle de réunion de la mairie de Dioumara-Koussata.
Ont pris part aux travaux des ateliers dans chacune des communes, les acteurs suivants:
– Le sous-préfet ;
– le Bureau communal et la commission finances;
– le personnel communal (le secrétaire général, les Régisseurs recettes et dépenses);
– la Perception, le Centre des impôts, la Délégation du contrôle financier, le cantonnement des Eaux et Forêts/Poste Forestier ;
– le Service Vétérinaire et celui de la production et industrie animale ;
– le service des domaines et du cadastre;
– les chefs de village ;
– des organisations de la société civile (Conseil communal de la jeunesse, Conseil communal de la Société Civile, Groupe d’acteurs citoyens, plénière des femmes, Comité de Veille Citoyenne) ;
– les radios locales ;
– et les ONG partenaires intervenant sur la question de mobilisation des ressources dans ces communes.
L’objectif global visé par cette activité consistait à doter chacune des communes concernées, d’un plan d’action communal annuel du développement de la fiscalité locale pour servir d’un outil de pilotage des actions favorisant la mobilisation des ressources financières propres.
Ainsi, durant trois (3) jours, les débats, parfois houleux, ont porté sur les points suivants:
– l’identification des difficultés de recouvrement par nature de recettes à partir d’une situation de référence (exercice 2019);
– la fixation d’objectifs annuel de recouvrement par nature de recettes pour l’exercice 2021;
– l’identification des solutions/actions pour remédier à ces difficultés.
– les forces et faiblesses en matière de mobilisation des ressources finances propres.
Toute chose qui a permis au final de doter chaque commune d’un plan d’action partagé par l’ensemble des acteurs.
Enfin, les travaux ont pris fin par la formulation des recommandations et la mise en place d’un comité de suivi composé de douze (12) membres (avec à sa tête un président) pour la mise en œuvre du plan d’action dans chacune des communes concernées.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =